Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Morsures de tiques : soyez vigilants
Actions sur le document

Morsures de tiques : soyez vigilants

Le début du printemps implique de la vigilance pour les morsures des tiques. Envoyez gratuitement la tique retirée pour analyse.

Sciensano, l’institut belge de la santé, surveille chaque année les morsures de tiques chez les Belges via son site Internet et son application mobile TiquesNet. Les chiffres montrent qu’en 2020, après quelques années marquées par des chiffres plus faibles, le nombre de morsures de tiques a
à nouveau augmenté. Le début du printemps est l’occasion pour l’AVIQ de rappeler l’importance de la prévention contre les morsures de tiques.
En parallèle, TiquesNet relance cette année ses activités de recherche sur les pathogènes présents dans les tiques. Sciensano fait donc appel
aux personnes qui ont été mordus par une tique : enregistrez la morsure sur TiquesNet et envoyez gratuitement la tique retirée par courrier
à Sciensano entre le 1er avril et le 31 octobre 2021.

Il est important de noter que seules les tiques retirées de la peau humaine seront analysées. Les tiques enlevées chez des animaux domestiques ou collectées dans la nature ne font pas l’objet de cette étude. 

Précisons qu’à l’issue de cette étude, aucun feed-back individuel ne sera donné aux participants car l’analyse des tiques a lieu après la période de collecte. Les résultats globaux de l’étude seront publiés sur TiquesNet dans le courant 2022. Le fait que les tiques soient infectées ou non ne détermine pas si la personne a besoin d’un traitement. Si une personne développe des symptômes après la morsure (anneau rouge qui s’étend ou des symptômes évoquant une grippe), un médecin doit être consulté.

Un message de l’AVIQ : Comment se protéger contre les morsures ?

Si les activités en extérieur sont encouragées, et ce dans le respect des règles liées à la pandémie de COVID-19, il est important de sensibiliser aux conséquences possibles d’une morsure. Qui plus est, quand celles-ci peuvent être évitées. En effet, les tiques affectionnent particulièrement les hautes herbes, les fougères, les forêts et les endroits ombragés. Avis aux promeneurs en tout genre : prévenir, inspecter, réagir et surveiller.

  • Prévenir : Il convient de porter le plus possible des vêtements couvrants (manches longues, pantalons, chaussures hautes, etc.). L’utilisation d’un répulsif pour insecte peut aussi être envisagé.
  • Inspecter : Après une promenade en pleine nature, par exemple, il faut inspecter méticuleusement tout le corps de haut en bas, particulièrement au niveau du cou et derrière les oreilles.
  • En cas de morsure, il faut alors réagir. Enlevez la tique avec une pince adaptée sans en comprimer le corps et désinfectez la zone de morsure.
  • Il convient ensuite de surveiller la zone de morsure pendant 30 jours. Si une rougeur grandissante ou des symptômes grippaux sont constatés, la personne doit impérativement consulter un médecin généraliste.

Consultez le triptyque "Prévenir et réagir" de l'Aviq en cliquant sur l'image ci-dessous. Des informations aussi sur www.centreantipoisons.be