Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Services communaux / Grands projets / Opération de Développement Rural / Une ODR, pour quoi faire ?
Actions sur le document

Une ODR, pour quoi faire ?

Une Opération de Développement Rural, ou ODR, est une politique initiée par une commune rurale et appuyée par la Région wallonne, par laquelle la commune s’engage à faire participer la population pour développer ensemble une vision d’avenir commune et des projets qui amélioreront le cadre et les conditions de vie des habitants.

Elle couvre tous les domaines qui touchent à la vie dans une commune, comme l’aménagement du territoire (habitat, équipements, patrimoine …), l’urbanisme, les services à la population, l’environnement, l’économie et l’emploi, le logement, la culture et la vie associative, la mobilité, les problématiques sociales,
l’agriculture ...

Le but d’une ODR est donc de dynamiser la commune et d’améliorer le cadre de vie et la qualité de vie
des habitants.

Une ODR démarre dès la première réunion de consultation et peut obtenir jusqu’à 10 ans pour mettre en place ses projets. Il s’agit donc d’un processus de longue haleine mais surtout d’une vision à long terme du développement de la commune.

En général, il faut deux à trois ans pour rédiger le programme d’actions, en suivant les étapes suivantes :

  • L’analyse de la situation existante : que fait-on et qui vit à Faimes, qu’est-ce qui marche bien, quelles sont les ressources, quels sont les problèmes ou les menaces ?
  • La consultation des habitants de la commune : que pensent les habitants, comment voient-ils l’avenir ?
  • Les objectifs de développement : comment veut-on voir Faimes dans dix ans ?
  • Les actions et projets : quelles activités seront mises en place pour répondre à ces objectifs ?
  • La planification : comment, où, quand mener les projets de l’ODR ?

Toute cette opération sera synthétisée dans un document appelé Programme Communal de Développement Rural (PCDR) sur base duquel certains projets pourront être financés jusqu’à concurrence de 80%.