Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / LOISIRS / Tourisme / Faimes / Nos villages / Aineffe
Actions sur le document

Aineffe

Allée des Châtaigniers
Drève des Châtaigniers

 

Aineffe est le plus petit village de Faimes.

Autrefois, un ruisseau courait à Aineffe. Il passait sur une partie de Borlez avant de longer Viemme, par la rue de la Vallée, traverser Ferme (Faimes) et se jeter dans le Geer à Waremme. D'ailleurs, Aineffe signifie "eau" ou "terre à l'eau aux pierres".

La seigneurie d'Aineffe fut donnée en engagère à Pierre de Thiribu le 7 septembre 1668. Elle était "de fort petite estendue ne consistant en longueyr que d'une petite dmye lieue, en largeur d'un quart d'heure ou environ ne sy retrouvantes présentement que 17 maisons" (H.M.B.).

Selon l'historien E. Schoolmeesters, la plus ancienne mention d'Aineffe est faite dans un diplôme du
1er juin 911 du Cartulaire (recueil des titres des droits temporels d'un monastère) de l'abbaye de Stavelot. L'abbé Regnier du dit monastère donne par échange à un de ses fidèles nommé Harduin quatre manses avec douze serfs situés à Honari, Versines et Serangio (Il s'agit de Aineffe, Viemme et Chapon-Seraing).

Drève des Châtaigniers

Au centre du village, se trouve une chapelle dédiée à Saint-Pompée et Sainte-Brigitte, avec à ses côtés son marronnier. En face, l’admirable drève des châtaigniers classée, donnant accès au château du baron d’Otreppe de Bouvette. Cette allée de 30 arbres a été plantée en 1778 !

Oratoire Saint-Sulpice

Entourée de son vieux cimetière, la petite église d’Aineffe est construite sur un promontoire rocheux en bordure de champs, au fond d’une impasse.

En 1034, cet édifice roman appartenait à l’abbaye Saint-Laurent de Liège avant d’être cédé à l’abbaye Saint-Jacques en 1092. L’église primitive daterait du XIème siècle.

Vers 1744, la nef est reconstruite sur le haut soubassement primitif dans le style du classicisme français. De l’époque romane, elle conserve son imposante et formidable tour trapue à trois niveaux, qui aurait été, à l’origine, une tour de défense. A l’intérieur, une belle voûte sur croisée y prend place. Le chœur est restauré au XVIème siècle. La tour est alors surélevée d’un niveau.

En 1997, lors de travaux d’entretien avant la restauration de l’église, des peintures murales datant des XVème et XVIème siècles sont découvertes sous des couches d’enduit dans l’abside. La scène représente
« La Fuite en Egypte », une découverte exceptionnelle par son iconographie et par sa qualité d’exécution.

L’église est riche en mobilier liturgique. Les plus anciennes statues, du XIVème siècle, ont rejoint le musée d’Art mosan et d’Art religieux de Liège. D’autres ont malheureusement été dérobées.

Depuis 2014, une restauration d’ensemble a été entreprise. L’édifice sera transformé en maison de village à vocation culturelle.

Carte d'identité du village

  • Habitant : Aineffois
  • Superficie : 274 hectares 57 ares
  • Situation : 7 km de Waremme, 13 km de Huy, 15 km de Hannut, 27 km de Liège
  • Accès : Grand'route Huy-Waremme et autoroute de Wallonie E41 (sortie Villers-Le-Bouillet)
  • Altitude : 184,05 m