Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / LOISIRS / Tourisme / Faimes / Nos villages / Les Waleffes
Actions sur le document

Les Waleffes

Château LW
Château de Waleffe

 

Waleffe signifierait "propriété fortifiée" ou eau jaillissante, allusion aux sources ou puits près desquels on plaçait les habitations en Hesbaye.

Occupé dès le néolithique, ce village appartenait au comte de Moha qui en fit don à l'abbaye du Val-Notre-Dame à Antheit. Plus tard, il entra dans les biens de la principauté de Liège, ce qui fut contesté par le duc de Brabant pendant plus d'un siècle. Le village et le château qui se trouvait dans l'actuelle rue de Celles furent détruits plusieurs fois. Le 21 juillet 1347, une terrible bataille eut lieu à Tourinne, village voisin.

Ferme Saint-Pierre

A quelques pas à l’est du Château de Les Waleffes, se trouve la ferme Saint-Pierre, un bâtiment en quadrilatère comprenant des constructions élevées en plusieurs temps, aux XVIème, XVIIème et XVIIIème siècles, autour d’une cour irrégulière. L’entrée charretière date de 1566. A droite de l’entrée, l’aile a été entièrement reconstruite en 1892 suite à un violent incendie. Le corps de logis, construit vers 1645, est un exemple exceptionnel d’un second niveau en encorbellement et en colombage. Il présente en effet une loggia construite en saillie sur un mur et forme une sorte de balcon fermé. A droite du porche, on peut découvrir une plaque commémorative : lors de la Deuxième Guerre mondiale, la ferme fut le repère des résistants de l’Armée Secrète du groupe « Otarie ». Pour éviter que les allemands ne fouillent les lieux, le mot « Schurft » (épidémie de gale en allemand) fut peint sur le porche. Aujourd’hui, la ferme est toujours en activité, orientée vers l’élevage de Blanc-Bleu-Belge et la culture. Les propriétaires ont aménagé un gîte à la ferme dans les dépendances.

Château de Waleffe - Classé au Patrimoine immobilier exceptionnel de la Région wallonne

Château de plaisance de style mosan, cette bâtisse fut reconstruite en 1706 sur les vestiges d’une construction plus ancienne, par Blaise-Henri de Corte, arrière-petit-fils de Jean de Corte, dit Curtius, industriel liégeois et l’une des plus importantes fortunes de son temps. Son plan représente un type de château fréquent en pays mosan : un corps de logis flanqué aux extrémités de deux ailes symétriques côté cour et de deux amorces d’ailes côté jardin.

Le parc du château a été réaménagé au XIXème siècle à l'emplacement des magnifiques jardins à la française du XVIIIème siècle. On y trouve un pavillon chinois. En 1766, le domaine est passé par alliance au Baron de Potesta, qui l’occupe toujours aujourd’hui. Le château est magnifiquement conservé. Il est décoré de meubles et tapisseries d’époque.

Le château est construit comme une extension de la ferme castrale préexistante, également d’un grand intérêt puisque les parties les plus anciennes remonteraient au XIVème siècle. Le mur d’enceinte s’étend entre deux tours d’angle, dont la plus grande s’élève à 32 mètres, une hauteur inhabituelle pour l’époque.

Carte d'identité du village

  • Habitant : Waleffois
  • Superficie : 779 hectares 57 ares
  • Situation : 7 km de Waremme, 12 km de Hannut, 17 km de Huy, 28 km de liège
  • Accès : à 2 km de la Chaussée Romaine (Hannut via Braives - Waremme)
  • Altitude : 157,78 m